[creation site internet] [creation site web] [logiciel creation site] [Accueil]
[Fondamentaux]
[Notre Organisation]
[Nos représentants]
[Actualités]
[Manifestations]
[Contact]
[Formations]
[Liens Utiles]
[Nos Publications]
[PointPresse]
[Chiffres Utiles]
[]
[]
[Mentions Légales]
[Plan du Site]
[Notre Organisation]
[Retraités]
[Infos Pratiques]
[Afoc]


Mes chères, chers camarades,


Nous traversons depuis quelques semaines, une période bien compliquée.

Voici que face à un virus qui peut être mortel, toute l’économie ultra libérale  est mise à mal .

Il faut un virus dénommé « covid 19 »  pour démontrer à nos hommes politiques que cette pensée unique est une arme d’accompagnement à ce virus .

La mise à mal de tous les services publics de part leurs fermetures, leurs réorganisations, leurs fusions démontre  aujourd’hui que c’était une belle « connerie ».


Notre pays n’est même plus capable de faire face à une épidémie et encore moins à une pandémie.


Nous constatons que les moyens humains et financiers, si judicieusement calculés par nos différents gouvernements, n’ont pas pris  du tout en compte ce genre de catastrophe qui risque de se reproduire beaucoup plus souvent du fait du réchauffement climatique.

Il est même demandé, par nos ministres, un appel aux dons pour que les hôpitaux , EHPAD  puissent continuer à travailler dans les meilleures conditions possibles . Quelle honte !


L’Etat a failli à son rôle de protecteur de la population , tout comme les employeurs envers leurs salariés. L’Etat devra rendre des comptes aux citoyens de ce pays !


Comme notre cher Président l’a dit : « il y a eu un avant et il y aura un après…»


Il est bien lamentable et inadmissible  que la classe politique se rende compte, aujourd’hui, grâce ou plutôt à cause d’un virus, que la politique mise en place depuis des décennies est complètement obsolète et à bout de souffle. On parle encore aujourd’hui  notamment de  suppressions de postes au CHRU de Nancy, c’est intolérable, c’est scandaleux !

Cela aura valu un limogeage prématuré du directeur de l’ARS grand Est ! Cela démontre jusqu’où certaines personnes aux manettes de certaines institutions , peuvent aller !

Rien ne les arrête sauf le Président et les ministres !


Comme quoi , quand ils veulent… !


A Force Ouvrière, nous les avions alertés mais nos doléances sont restées lettres mortes.


Pour nous Force ouvrière, cela nous conforte dans nos revendications et démontre que nous sommes à la hauteur dans les analyses des différentes réformes en cours et que nos positions sont les bonnes .

L’heure est au report de ces réformes mais dès que la santé du pays sera revenue, il est fort à penser que ces mêmes hommes politiques reviendront à la charge avec un plan pour payer toutes les mesures prises pour soutenir l’économie et la santé de ce pays.


La loi d’urgence laisse apparaitre déjà les vœux de certains, en dérogeant au 35 heures, en touchant au congés payés, au RTT , au Compte épargne temps !


Dans une période où il faudrait ménager les salariés qui sont dans l’obligation d’aller « bosser », l’Etat , dans sa grande puissance, fait voler en éclat toutes les règles et ramène les conditions de travail des salariés de ce pays 150 ans en arrière.


Nous  ne pouvons pas, Force Ouvrière ne peut pas laisser faire cela et restera très actif, malgré le confinement que nous respectons. 


Pendant cette période, notre activité habituelle est quelque peu perturbée et nos bureaux restent fermés, mais votre secrétaire général se rend au bureau tous les lundis et jeudis pour consulter les courriels et répondre aux questionnements des différents camarades dans la difficulté au sein de leur entreprise.


Nous tenons énormément à saluer et à remercier tous ces salariés qui maintiennent leur activité de grès ou de force pour que ce pays ne sombre pas dans le chaos total.


Les salariés ne doivent  pas aller au boulot au risque de mourir,  c’est cela que l’on leur promet dans le cadre de la «  grande nécessité ». C’est le sacrifice d’une partie des salariés pour sauver l’autre. Et dans le cas où ils ne seraient pas motivés, il est même prévu une « prime », qui , je vous l’affirme, ne vaut pas votre VIE, ce bien le plus précieux.


Honte à ce gouvernement qui reste droit dans ses bottes en privilégiant  l’ ECONOMIE  plutôt que la SANTE et la VIE des citoyens de ce pays .


La politique ultra libérale est aussi un virus qu’il faut éradiquer !

En tout état de cause, et pour ceux qui peuvent le faire, restez chez vous,  protégez votre famille, et notamment les plus vulnérables et nos aînés.

Profitez aussi de ces moments pour décrypter toute cette loi d’urgence et  les conséquences qui vont en découler.

Rechargez-vous en énergie, nous en aurons tous  besoin après cette triste période !

                                                                                                                                                                                                            Amitiés syndicalistes.

Billet d'humeur éclaration

Par Yves-Noël BRIAUX

Secrétaire UD Force Ouvrière de La Meuse

Union Départementale Force Ouvrière de la Meuse


Mentions légales             Plan du site